Premier voyage autour du monde

février 5, 2014 8 Comments »
Premier voyage autour du monde

Cela va faire 3ans le 10février 2014 que je suis parti d’Australie après y avoir vécu plus d’un an pour la découverte de l’Asie. Je vais vous parler dans cet article d’une partie de mon long voyage autour du monde (20mois) et ce que cela m’a apporté pour vous encourager à sauter le pas.

 

Mon premier voyage autour du monde

Avant de partir en Australie, j’avais déjà voyagé plusieurs fois seuls, mais seulement en Europe et en Amérique du Nord. J’avais déjà un bon anglais de par mon expérience. Mon diplôme en poche, j’ai décidé de partir seul à l’autre bout du monde. J’aurais pu choisir la Nouvelle-Zélande ou le Canada (côté ouest), mais j’ai choisi l’Australie pour y passer un an et ensuite d’aller en Asie selon l’argent que j’aurais.

drapeau australie

 

Ce fut le début du commencement de mon aventure.

Pourquoi suis-je parti à l’autre bout du monde?

  • J’ai décidé de partir un an à l’étranger pour vivre une aventure humaine.
  • Je voulais me dépasser, me donner des challenges.
  • Avoir une nouvelle vie et réaliser mes rêves.

saut elastique tannedSaut à l’élastique à Chiang Maï en Thaïlande

 

Pourquoi vous devriez partir ?

  • Ça peut être l’expérience de votre vie qui va changer votre vision.
  • Le voyage accélère les expériences de la vie et peut vous ouvrir des nouvelles opportunités.
  • Le voyage permet d’avoir conscience de ce que vous avez et ceux que les autres n’ont pas. Je pense notamment aux voyages en Asie du sud-est ou en Amérique du Sud.
  • Vous gagnerez en maturité et en ouverture d’esprit.
  • Faites de votre rêve une réalité.rever

 

Les expériences inoubliables autour du monde

Pendant mon premier voyage autour du monde, j’ai pu avoir des expériences que je n’aurais jamais faites en restant en France.

Voici quelques expériences inoubliables :

  • Travailler et vivre dans un environnement multiculturel avec des gens du monde entier.
  • Faire un saut en Parachute au dessus de la barrière de corail en Australie, sauter à l’Élastique ou encore faire de la plongée sous-marine en Thaïlande.

parachute tannedSaut en Parachute à Mission Beach Australie

 

  • Vivre plusieurs hivers au soleil et ne pas connaître l’hiver pendant 2ans.
  • Avoir des amis dans le monde entier à qui j’ai rendu visite revoir, des amis coréens à Séoul, des Allemands à Kuala Lumpur, des Français à Cairns ou encore une copine mauricienne à Singapour.

seoul amicoree rulee

Mes amies coréennes à Séoul

kl allemandcairnsMes amis allemand à Kuala lumpur                      //             Mes potes français à Cairns

 

  • Faire des roadtrips en van, 4×4, voiture et traverser des parcs nationaux, camper dans le bush, nager dans des plages dessertes, faire des randonnées inoubliables, me baigner dans des cascades, etc.

Camping dessert

peche tanned

 

Camping au parc national François perron, côte ouest australienne

cascade nord australiecascade

 

Photo à Katherine Gorge  et Lichfield NP au nord de l’Australie

  • Faire la fête : fêter le Nouvel An ou à noël faire une croisière autour de Sydney, Noël et Nouvel An en Tasmanie, plusieurs Full moon party en Thaïlande, découvrir l’ambiance survoltée des boîtes de nuit à Bali, faire la fête sur la plage en Asie.

bali boitefmp 2011

 Boite de nuit à Bali avec mes voisines canadiennes //  Full moon en Thaïlande avec mes collocs de bungalow et des gens rencontrés sur place (Espagnol, française, allemand, tchèque, allemande, moi et mexicain).

Tout ça n’aurait été possible si je n’étais pas parti voyager autour du monde.

 

Les doutes et les appréhensions lors de mon tour du monde.

 

J’ai vaincu toutes mes appréhensions tout au long du voyage. J’avais des doutes comme tout le monde :

 

  • « Je vais être seul » et « J’ai envie de vivre cette expérience avec quelqu’un », « je vais dans un coin paumé et personne ne parle ma langue »,

lorsque l’on voyage, on n’est jamais vraiment seul, car il y a toujours d’autres voyageurs seuls, d’autres voyageurs qui sont contents de parler avec un français ou une Française, des voyageurs très ouverts et amicaux, il y a aussi d’autres Français.

Pour passer un bon moment avec des gens, vous n’êtes pas obligé de parler la même langue. Les enfants seront les premiers avec qui vous pouvez vous amuser facilement. Les locaux sont curieux en général que vous veniez dans leur pays. Ils sont très accueillants et vous montrent l’hospitalité.

manituchocoLocaux en Asie

 

Lorsque l’on est flexible, se joindre à des groupes est très facile.

Je dirais même que si vous êtes seul(e), les gens seront encore plus aptes à s’ouvrir à vous et à vous parler.

Mon cas : Je suis parti seul et je ne me suis jamais senti autant entouré de ma vie ou j’ai rencontré autant de gens en 20 mois de voyage qu’en 20ans à Paris. Lors de mon premier séjour en Thaïlande après l’Australie, j’avais l’appréhension de re-voyager seul. Tout au long de ce voyage, j’ai rencontré des plusieurs groupes de gens avec qui j’ai voyagé pendant quelques jours à deux semaines. C’est le cas dans toute l’Asie du Sud-est.

Soyez ouvert et les gens s’ouvrons à vous.

thai phangankoh lipe thai

 

Plage en Thaïlande à Koh phangan et Koh Lipe

 

  • « Je ne vais pas avoir de travail en Australie» ou « ça va être difficile de trouver un travail »,

Selon la période et l’endroit où vous arrivez, votre chance est plus ou moins grande de trouver du travail. Il faut se renseigner un minimum : aller pendant les bonnes périodes (septembre et début octobre sont des bons moments pour chercher du travail dans les grandes villes australiennes). Travailler dans le bush peut vous ouvrir des opportunités, car il y a moins de monde qui veut y aller. Parlez autour de vous et socialiser le plus de personnes possible vous permettra d’optimiser votre recherche d’emploi. Sortir du mode de fonctionnement classique et oser un maximum. Vous séduirez votre prochain employeur.

Il existe de nombreux moyens pour voyager sans dépenser ou peu dépenser, le couchsurfing, l’help exchange, le woofing. En faisant connaissance avec des locaux, vous pouvez vous ouvrir des opportunités pour moins payer des excursions, ou pour vous aider à trouver du travail.

Mon cas : J’ai eu quelques problèmes au départ, mais j’ai vite fait changé d’endroits à chaque fois que je n’avais pas d’opportunités de trouver du travail. Je connaissais les bonnes personnes et ce sont ces personnes qui m’ont permis d’avoir du travail. Par exemple : Des amis de Tasmanie m’ont trouvé du travail dans le Victoria pendant 2mois, un ami à Sydney m’a recommandé pour travailler dans une usine de DVD pendant 4 mois. J’ai rencontré des gens 2 jours avant dans une auberge de jeunesse puis ensuite nous sommes partis voyager ensemble et travailler ensemble dans une ferme pendant 2semaines (j’aurais pu travailler 1mois et demi de plus, mais je suis parti rejoindre mon frère).

C’est à vous de vous ouvrir vos opportunités.

picking ceriseferme raisin

 

 

Fermes dans le victoria en Australie  à whitfield et à Lancefield

 

  • « Ai-je assez d’argent pour mon voyage ».

En voyage, les dépenses sont sous trois piliers :

1/ les déplacements

2/ L’hébergement

3/ La nourriture et les loisirs

Si vous ne fumez pas et ne buvez pas d’alcool, vous allez déjà moins dépenser. Si vous êtes prêt à travailler un minium ou aider quelques heures par jour votre hôte, vous pouvez avoir la nourriture et les hébergements gratuits.

Il existe des moyens alternatifs pour moins dépenser, le stop pour les déplacements, le couchsurfing pour l’hébergement, etc.

Si vous êtes prêt à faire des concessions et des sacrifices, à diminuer votre confort pour privilégier votre argent. Vous pourrez voyager plus longtemps et profiter un maximum si vous avez un budget de 1000e/mois (vous pouvez aussi voyager avec 500-700e/mois en étant très économe en Asie du sud-est par exemple).

Mon cas : j’ai campé pendant 6 mois et dormi en auberge de jeunesse pendant 5 mois en 15 mois en Australie. Je vivais dans des hébergements à petit budget en Asie. Je me préparais toujours à manger en Australie où je prenais le plat basique en Asie. Je faisais du stop, faisais du covoiturage à 4 ou 5 dans une voiture pour réduire les frais.

Privilégiez votre argent que votre confort si vous voulez voyager longtemps.

TENETE tNNEDauberge jeunesse

Deux mois de camping en Tasmanie                                 //    Deux mois d’auberge de jeunesse à Sydney

 

Un long voyage ou un tour du monde est une expérience d’une vie

 

Je rencontre régulièrement d’autres voyageurs qui sont tous catégoriques, le voyage a changé leur vie et ils ont vécu leur meilleur moment de leur vie pendant leur long voyage ou tour du monde.

Le voyage a aussi changé la mienne et c’est pour ça que j’ai créé ce blog pour partager mon expérience et changer votre vision du monde et de la vie.

Voyager est réalisable pour tous et c’est ce que j’explique dans mon article : du rêve à la réalité.

La chance n’a rien avoir dessus, ce sont juste les décisions et les sacrifices qui font que nous (les voyageurs) voyageons autour du monde. J’ai toujours pensé que j’étais une personne lambda jusqu’au moment où j’ai pris certaines décisions qui ont changé ma vie. Si vous aussi, vous voulez avoir cette expérience d’une vie, déclenchez votre chance.

tanned voyage iciMoi lorsque j’ai choisi de quitter mes amis pour l’inconnue

Vous n’êtes pas obligé de partir au bout du monde, commencez par ce qui est à votre portée et peu à peu, vous verrez qu’un long voyage est envisageable.

Il suffit d’une rencontre, d’un événement, d’un geste, d’un article pour que vous fassiez le premier pas puis les autres pas suivront.

 

Contactez-moi, si vous avez des questions et s’il s’agit d’un sujet intéressant, je peux vous faire un article « réponse » sur le blog.

 

Le sujet de cet article « ma première fois à » m’a été proposé par Jérémy du blog roadcalls.fr. Si l’article vous a inspirez. Votez pour lui sur ce lien : http://www.roadcalls.fr/mon-premier-voyage-evenement/

Related Posts

8 Comments

  1. tanz 7 février 2014 at 13 h 07 min - Reply

    Merci beaucoup pour cet article ! Il est très bien construit et clair. Il donne vraiment envie d’être lu (ce qui n’est pas forcément le cas sur certains blogs où on trouve un gros pavé de texte ;)).
    Outre la forme, le contenu est évidemment très intéressant.
    Avec mon travail, il me serait malheureusement impossible de faire un tour du monde. Mais, p-e qu’un jour j’en aurai fait le tour et que je voudrai changer de boîte, à ce moment-là alors je pense que je ferai une césure de quelques mois pour voyager. Alors pourquoi pas un petit tour du monde ? 🙂
    Ton article m’a bien donnée envie en tous cas ! Je note tous tes conseils 😉
    Marion

  2. Rattana@Blog Laos Cambodge 7 février 2014 at 15 h 18 min - Reply

    Salut Stefan,

    Ton article m’a beaucoup touché car j’ai ressenti que tu es quelqu’un de très sociable je me trompe ? D’après ton article, ton premier gros voyage (on peut le dire) a été riche en sensations fortes, riche en émotions et surtout riche en relations. Je fais des rimes 😀

    Tu privilégies l’argent plutôt que le confort ce n’est pas un mauvais choix 🙂

    En tout cas merci d’avoir partagé ta belle expérience 🙂
    Rattana@Blog Laos Cambodge Articles récents..Mon premier voyage en Asie du Sud Est presque parfait !My Profile

    • Stefan Tanned 8 février 2014 at 12 h 52 min - Reply

      On me dit souvent que je suis quelqu’un de très sociable mais pour moi, je n’ai pas l’impression que je le suis. J’aime juste avoir le plus d’expériences avec les autres et je pense que c’est comme ça que l’on évolue.

      La seul différence entre un voyage à tel ou tel endroit, ce sont les expériences que l’on va avoir avec les gens que ce soit en bien ou en mal.

  3. Nath' 7 février 2014 at 23 h 29 min - Reply

    Hello !
    Super sympa ton article : ça donne vraiment envie de partir faire un tour du monde ! Je ne l’ai jamais fait, pas par peur mais parce qu’avec mon boulot c’est impossible. Si je pouvais je ne ferais pas un tour du monde, je pense que je préférerais explorer plus en profondeur un continent façon « slow travel ».
    Bonne soirée
    Nath’ Articles récents..Mon premier voyage routard !My Profile

    • Stefan Tanned 8 février 2014 at 12 h 55 min - Reply

      Quand on veut on peut donc je n’accepte pas : « avec mon boulot c’est impossible ». Il faut voir les choses sous d’autres angles ou encore regarder hors des habitudes ou du des choses classiques.

  4. Mathieu 9 février 2014 at 10 h 36 min - Reply

    Salut Stefan,
    Ton article donne vraiment envie de partir en solo pour vivre toutes ces expériences. Comme tu dis : « Je suis parti seul et je ne me suis jamais senti autant entouré de ma vie », je suis bien d’accord, être seul nous oblige à aller vers les autres. J’ai ressenti la même chose dans mon premier voyage en solo. Belle aventure tu as vécu.
    Mathieu Articles récents..Comment j’ai réussi mon premier voyage (en solo)My Profile

  5. Teaso 9 février 2014 at 23 h 39 min - Reply

    Wow, c’est un beau parcours que tu as construit grâce à ta détermination! C’est vrai qu’on apprend davantage au cours d’un voyage autour du monde, on fait spontanément de nouvelles rencontres et on pratique des activités qu’on n’aurait jamais pensé le faire.. Chapeau monsieur! 😉
    Teaso Articles récents..Good morning Vietnam – FlashbackMy Profile

Leave A Response

CommentLuv badge