Profiter de la crise pour faire un voyage pas cher

décembre 8, 2012 6 Comments »
N'hésitez pas à liker ma page facebook!

Mon voyage d’hiver étant déjà programmé, il me reste mon voyage de fin et de l’été à choisir! Sachant que je vais sans doute partir pour 3 semaines dans un pays d’Amérique latine, il va me rester deux semaines de vacances pour faire deux destinations en Europe ou dans un pays proche et profiter de la crise.

Profiter de la crise pour voyager dans un pays en difficulté économique

 

Profiter de la crise : Ma recherche de destination de voyage pour l’été.

Concernant mes prochaines destinations, je vais partir en Allemagne pour Noël et le Nouvel An à Berlin pour deux semaines, j’y suis déjà allé l’année dernière, je raconte dans cet article : ici, comment j’ai organisé ce voyage!

Plusieurs choix s’offrent donc à moi :

  • La Grèce

Dans un précédent article, j’avais pris le témoignage d’Alexandre qui avait fait une année en Erasmus et qui nous a partagé ces quelques conseils de voyage en Grèce notamment les endroits où il faut aller près de Thessalonique. Vous pouvez retrouver son témoignage : Erasmus en Grèce.

J’ai choisi ce pays pour plusieurs raisons : actuellement avec la crise, la Grèce est l’un des pays où le tourisme est encore à la portée de tous, c’est vraiment maintenant qu’il faut aller! Les opérateurs mettent le paquet et offrent des grosses remises, car la destination a souffert négativement de l’image de la crise.

Vous pouvez consulter le site prixdesvoyages.com qui nous permet de comparer les prix en voyage en Grèce, c’est vraiment l’outil très utile dans mon cas je l’utilise pour comparer les différents séjours disponibles, avec ces nombreuses options, il est facile de faire le tri de ce que l’on aime.

  • l’Égypte

Le tourisme en Égypte a aussi souffert de l’image qu’elle a donnée internationalement avec le printemps arabe, les touristes ont un peu peur d’aller vers cette destination! C’est d’ailleurs pour cette raison que les agences de voyages ont cassé les prix pour attirer les visiteurs!

L’une des choses que je voudrais faire en Égypte et d’aller dans le désert, voir les pyramides et aussi d’y aller pour faire de la plongée, c’est un pays réputé pour avoir des spots de plongées merveilleux! La mer Rouge possède des spots de plongée très riche en vie sous-marine. Vous pouvez notamment aussi faire des séjours de plongée.

Allez voir le site de l’office du tourisme en Égypte pour retrouver toutes les richesses de ce pays : lien office du tourisme en Égypte

  • Les pays du Maghreb, (Maroc, Tunisie)

Ces pays ont été moins touchés que l’Égypte, mais à cause du printemps arabe, leur image a un peu souffert! Les agences de voyages ont revu leur prix au rabais pour attirer les clients potentiels! J’ai très envie d’y aller surtout que je n’ai pas encore fait l’Afrique!

Petit Bilan :

Mon avis était un peu plus partagé entre l’Égypte et la Grèce. Mais je pense qu’avec l’aspect historique, les nombreuses îles, l’avis de mon ami Alex, je choisirai d’aller en Grèce. Le choix n’est pas encore fait, mais La Grèce a gagné plus de points que les autres pays!

Et vous, pensez-vous que d’aller dans ces pays en crise ou en construction est bien? Quelle est la destination que vous me recommanderez?

 

Requêtes effectuées :du haut des pyramides d égypte.

6 Comments

  1. Julia@coaching minceur 9 décembre 2012 at 15 h 10 min - Reply

    Je n’ai jamais visité la Grèce mais je pense que c’est un excellent choix, surtout du point de vue culturel, tu vas en prendre plein les yeux!

  2. Kalagan 14 décembre 2012 at 20 h 08 min - Reply

    Je trouve pas ça un peu irrespectueux d’utiliser le terme « profiter de la crise » pour voyager dans des pays où les populations ont beaucoup souffert. C’est un terme à laisser aux banquiers, ou investisseurs peu scrupuleux, aux hypers-riches, aux industriels pollueurs…

    Néanmoins, si les prix diminuent, il y aura forcément un « appel d’air’ touristique. Assurons-nous que notre budget de voyageur ira dans les poches des grecques plutôt que dans celles qui profitent de la crise !

    • Stefan Tour du monde 15 décembre 2012 at 11 h 12 min - Reply

      Peut être que les mots sont mal utilisés

  3. Mike @ Voyageurs du Net 14 décembre 2012 at 22 h 14 min - Reply

    Bonjour,

    Je suis assez choqué par les mots que tu emploies :
    « actuellement avec la crise, la Grèce est l’un des pays où le tourisme est encore à la portée de tous, c’est vraiment maintenant qu’il faut aller! Les opérateurs mettent le paquet et offrent des grosses remises, car la destination a souffert négativement de l’image de la crise. »

    Pour ta gouverne, la Grèce souffre d’une crise économique d’une brutalité sans précédent en Europe et a constitué le cheval de Troie d’une nouvelle attaque des oligarchies financières et de leurs valets gouvernementaux. La pauvreté est telle que des femmes doivent se prostituer, que le taux de suicide a explosé, que des enfants font des malaises en classe parce qu’ils n’ont plus les moyens de manger à leur faim… et toi tu nous chantes avec l’innocence des irresponsables le refrain du « la crise, c’est chouette »… Excuse-moi, mais je trouve ça vraiment limite.

    Après être allé là-bas, voilà ce que j’avais écrit : http://www.kalagan.fr/recit-dun-court-sejour-a-athenes-par-mikael

    On peut en effet voyager et, profitant de circonstances historiques, se rendre dans des pays soudain désertés. Mais que, au moins, l’on ait la pudeur et la décence de ne pas fermer les yeux sur la misère du monde. Il n’y a rien de pire qu’un touriste qui se fiche du sort du monde et pour qui seul prime son petit plaisir de changer de décor.

    Quand j’ai visité Athènes, ce n’était pas D’ABORD pour « profiter de la crise », mais précisément pour aller voir ce qui s’y passait et, dans la mesure – même dérisoire – du possible, affirmer ma solidarité fraternelle avec ces gens écrasés par les pourritures qui les dirigent.

    Que les Grecs aient besoin du tourisme, c’est une évidence, eu égard à la dévastation causée par les plans d’austérité, mais je préfère l’argument de solidarité fraternelle, à celui que tu avances, qui ressemble à un argument de parasite : « la bête est faible ! attaquons-la ! »

    Merci de m’avoir lu.

    • Stefan Tour du monde 15 décembre 2012 at 11 h 18 min - Reply

      Commentaire très intéressant. Peut être que ça a été mal formulé de ma crise. Lorsque l’on voyage en Grèce, on l’aide en quelques sortes à s’en sortir. Je le dis moi même, je vais la-bas pour voir ce que propose la grèce car c’est un endroit où l’histoire est très présente!

Leave A Response