Qualité d’un voyageur

octobre 11, 2013 9 Comments »
Qualité d’un voyageur
N'hésitez pas à liker ma page facebook!

Dans un précédent article, je vous parlais de comment faire pour réaliser ses rêves de voyages. Dans la suite logique, je vais vous parler de l’état d’esprit du voyageur qui se cherche encore ou qui est déjà préparé à partir.

 

De la volonté à la réalisation

Qui n’a jamais eu peur de voyager seul pendant un long moment ou de voyager en mode routard ?

 Je vais énumérer les raisons les plus communes qui vous bloquent :

  • Je suis seul, j’ai peur. Du coup, je repousse le départ dans une contrée lointaine ou je pars dans un endroit plus confortable ou facilement abordable.
  • Je n’ai pas d’argent, je ne pars pas ça coute trop cher.
  • Je préfère les choses organisées, je reste au même endroit pendant toute la durée du séjour.
  • Je crains pour ma sécurité donc je préfère y aller en groupe.
  • Je n’ai pas le temps mon emploi du temps est chargé, c’est pour ça que je ne pars pas loin.

J’ai déjà ressenti chacun de ces problèmes au moins une fois mais j’ai trouvé à chaque fois une solution. Comment ? Deux mots « Préparation » ou « Information » et « Pratique ».

Je suis convaincu que pour la préparation d’un voyage. Il y a deux types de préparation :

  • La préparation matérielle (Argent, Matériel, etc.)
  • La préparation mentale.

Autant la préparation matérielle est facile à orchestrer et contrôlable, la préparation mentale en est une autre.

Pour la pratique, plus on est amené à faire quelque chose des dizaines et des centaines de fois, plus on est habitué. Ces problèmes peuvent se changer ensuite en atouts.

 

Se préparer mentalement ou psychologiquement

La préparation mentale se travaille sur le long terme. Il est propre à l’expérience de chacun. Les qualités requises pour se préparer mentalement à un voyage sont :

  • L’adaptation, l’ouverture d’esprit, la prise d’initiative et l’organisation.

Ce sont des qualités du quotidien mais lorsque l’on est à l’étranger, ce n’est plus la même chose, on panique car on perd l’équilibre du quotidien.

Ne rêve pas, si vous n’êtes pas capable de parler à des personnes étrangères en France, vous ne pourrez pas le faire à l’étranger. Si vous avez des problèmes d’argent en France, à l’étranger ça va être pire.

dream

 

Comment faire pour résoudre ça? Concrètement, Il faut rendre confort l’inconfort.

Voici quelques pistes et conseils :

  • Adaptation : Faites de nouvelles activités, apprenez une nouvelle langue, faites des nouvelles rencontres, donnez vous des restrictions et respectez les, etc.

L’idée est de faire des choses nouvelles.

  • Ouverture d’esprit : Faites ce que vous n’aimez pas, essayer de comprendre des gens de cultures différentes. Parler à des gens différents, etc.

L’objectif est de comprendre différents points de vue.

  • Prise d’initiative : Prenez la parole en premier, Choisissez pour le groupe, imposez vous si nécessaire, faites des propositions, etc.

Le but est de savoir ce que l’on veut faire et le réaliser.

  • Organisation : Essayer de ranger de manière logique, suivez un ordre établi que vous vous êtes fixés, Notez ce que vous voulez faire, etc.

L’idéal est de réaliser les objectifs que l’on se donne chaque jour.

Si vous développez chacune de ces qualités vous serait plus apte à voyager plus librement et facilement. Chaque culture et chaque pays pense de façon différente et ce n’est pas à eux de s’adapter à vous mais à vous de vous adapter.

Le voyage est un apprentissage continu et constant.

Maintenant vous savez comment faire pour voyager et vous êtes préparé à l’inconnu. Vous pouvez presque prendre vol envol!

envol cacotoes

 

Et vous ? Pensez-vous que ce qui vous bloque est plutôt mental ou physique ?

Requêtes effectuées :préparation mentale voyage.

9 Comments

  1. Mathieu 19 octobre 2013 at 13 h 05 min - Reply

    Salut Stefan,
    Je pense que l’on est capable de faire davantage de choses à l’étranger qu’en France, tel que parler à des personnes étrangères. On ne le fait en France parce que l’on y est pas obligé. En revanche, si en voyage personne ne parle français autour de nous, il va bien falloir franchir le cap pour se débrouiller (au moins trouver où dormir ou manger…). Il y moins de gène.

    Etre organisé rassure en effet mais attention à ne pas trop l’être car dès le moindre écart par rapport à notre feuille de route, ce sera la panique !!

    Et toi tu es davantage aventurier ou très organisé ?

    • Stefan Tanned 19 octobre 2013 at 14 h 14 min - Reply

      Je suis très organisé et très aventurier. J’aime beaucoup les challenges en générale. Je pars généralement d’une page blanche et je me renseigne.

  2. Bamboo 20 octobre 2013 at 11 h 43 min - Reply

    C’est intéressant mais j’avoue en toute franchise que je ne « pousse » pas aussi loin que ce soit dans les préparatifs d’un voyage ou pendant le voyage même. Je me laisse surtout porter par l’idée de plaisirs anticipés (je vais pouvoir découvrir plein de bons endroits pour manger, sortir dans de nouveaux lieux… ^_^ )

    • Stefan Tanned 20 octobre 2013 at 12 h 20 min - Reply

      C’est ce qui fait la différence entre quelqu’un qui voudra rester 1 an à l’étranger et quelqu’un qui va rester 1an.

      • Bamboo 20 octobre 2013 at 12 h 35 min - Reply

        C’est-à-dire ?… Je ne peux parler que de ma propre expérience mais je suis restée avec plaisir dans un pays étranger plus de 6 mois (presqu’un an) sans avoir une organisation très poussée. Ceci dit en avoir une est très bien aussi ! Simplement cela dépend du mode de fonctionnement de chacun, non ?

        • Stefan Tanned 20 octobre 2013 at 13 h 54 min - Reply

          Oui bien sur. Les conseils que je donne sont pour optimiser et pour faire comprendre aux lecteurs que le voyage c’est pas si facile et qu’il faut se préparer. J’ai rencontré beaucoup de personnes qui avaient un anglais basique et qui pensaient qu’en 1ans, il allait être bilingue, il aurait pu être bilingue s’il s’était mieux préparé.

          • Bamboo 20 octobre 2013 at 19 h 22 min -

            Oki, je comprends.

  3. Blog Voyages 28 octobre 2013 at 22 h 41 min - Reply

    Article très intéressant. C’est vrai que partir seul est très délicat surtout si l’on désire s’aventurer dans des pays « peu confortable » ou l’on ne maitrise pas la langue. Merci pour tous ces conseils.

  4. Thibaut ProfiterduMonde 14 novembre 2013 at 6 h 46 min - Reply

    Le problème est quasi tout le temps mental !
    Il faut accepter de pouvoir voyager seul par exemple, que c’est normal, que personne ne vous juge tout le temps.
    Vous devez être ouvert, curieux et toujours prêt à vivre de nouvelles expériences !
    Ca vaut vraiment le coup 🙂

Leave A Response