Métier ou l’on voyage ou métier qui font voyager

Si vous souhaitez partir sans économie ou partir en voyage pour une durée indéfinie, cet article est fait pour vous. Il regroupe un ensemble de professions ou de travail possible à l’international.

Attention, certaines propositions comportent des niveaux de risques, il faut avoir une assurance voyage pour vous couvrir de certains risques d’accidents (très minimes certes), voici ce qui peut vous aider : comparateur assurance voyage.

J’ai plusieurs années d’expériences dans le monde. Comment est-ce que j’ai financé cela? Bien que j’avais des économies avant de partir, j’ai toujours travaillé pendant mes voyages. Je ne parle pas de vrai boulot mais plutôt d’une activité permettant de prolonger mon séjour. La plupart ne sont pas des job de votre vie mais vous permettrons de voyager et de profiter, c’est l’essentiel.

30 métiers où l’on voyage à l’étranger ou métiers qui font voyager

Lorsque ce n’est pas précisé, ce sont des emplois pour hommes et femmes.

Voici mes 10 expériences de voyage à travers le monde :

C’est avec toutes ces manières que j’ai financé et payé plus de 4 ans de voyages autour du monde et une dizaine de d’excursions s partout dans le monde (Brésil, Pérou, Bolivie, Birmanie, Thaïlande, Japon, Chine, et j’en passe).

Certains emplois ne rentrent pas dans ma carrière ou dans mon profil mais quand on veut on peut. Je rappelle que je suis ingénieur de formation et je suis plutôt logique et chiffres. Ce sont des professions avec beaucoup de demandes et d’offres que vous pouvez trouver partout.

  1. Faire de la cueillette de fruits :

    Lors de mon aventure en Pvt (ou whv working holiday, visa vacances travail) en Australie, j’ai travaillé pendant 6 mois dans plusieurs 4 coins ou états de l’Australie. J’ai cueilli tour à tour des fraises, de l’ail, des cerises, des raisins, des citrouilles, etc. Cette activité est très prisée en Australie, Nouvelle-Zélande ou au Canada. C’est le métier idéal si vous voulez vadrouiller en Australie.

  2. Collaborer dans une auberge de jeunesse 

    Vous échangez votre temps pour le couvert et le logement (souvent en dortoir). Lorsque je voulais me poser en Australie, je travaillais dans une auberge de jeunesse à Cairns contre le logement. L’avantage de cette solution est que vous pouvez trouver la même chose partout dans le monde. Cela peut vous permettre de connaître un peu plus la culture locale et améliorer vos compétences linguistiques. Certaines auberges vous donnent une petit somme si vous bossez un peu plus.

  3. Faire quelques choses dans une ferme biologique (le woofing),

    C’est un concept un peu différent. Vous travaillez quelques heures dans une ferme contre le logement, c’est souvent un moyen assez sympa pour rencontrer des locaux et pratiquer les langues locales. J’ai pratiqué du woofing en Australie dans une ferme en attendant le début du travail payé dans une autre ferme.vignoble

  4. Faire du workaway (workaway.info), un emploi partout dans le monde

    Le principe est de donner de votre temps pour quelques heures et d’avoir  le logement gratuit. Vous pouvez être professeur de français dans une association, bricoler et aider quelqu’un pour rénover sa maison, offrir son aide dans une ferme biologique, etc.

  5. Créer sur son blog (voyage ou autres) ou site(s)  et tirer des revenus,

    C’est une chose qu’il faut faire en amont quelques années avant de partir et vous n’êtes pas sur de réussir. Moi en tout cas, j’ai tiré des revenus de mes blogs pendant 4 ans et je gagne encore de l’argent en ce moment mais j’ai beaucoup travaillé pour arriver à ce résultat.

  6. Travailler sur Upwork.com ou freelance.com dans les professions du web.

    Upwork est un site de freelancer où vous pouvez proposer vos services en tant que traducteur, développeur, graphiste, rédacteur, assistant personnel, domaine du marketing et j’en passe. C’est le site parfait pour travailler en ligne. Au début, vous n’allez pas beaucoup gagner mais à force d’avoir des avis positifs sur vos missions. Vous pouvez avoir un revenu correct. J’ai pendant très longtemps embaucher des rédacteurs pour développer mes sites internet.

  7. Faire un emploi tant que saisonnier ou en one shot,

    Cela peut être la cueillette de fruits, bosser dans un restaurant pendant l’été, être moniteur de ski, dans mon cas, j’ai travaillé dans une fête foraine qui se déplaçait de ville en ville pendant un mois en Australie. En Colombie, pour le tournage d’une série, il avait besoin d’Asiatiques, j’ai pu bosser et gagner une compensation. Bien que j’en aie pas forcément besoin, j’ai pu rencontrer des locaux asiatiques qui sont restés mes amis. Vous pouvez chercher dans un salon pour des événements.

    fete forraine travail

  8. Travailler en tant que volontaire quelques jours,

    Selon les événements (festival de musique, carnaval, événement sportif, etc..). Lors du grand prix de Melbourne en Australie, j’ai travaillé en tant que volontaire et j’ai pu assister au grand prix de formule 1 contre quelques heures de travail par jour. Pour cette activité, il vaut mieux s’y prendre à l’avance.

  9. Faire du volontariat dans une école, pour une association, dans un endroit défavorisé, etc ou voyager avec une mission (travelwithamission.org).

    Contrairement au travail précédent, le job est pour une durée de quelques semaines à plusieurs mois. Certains de ces volontariats sont payants, vous devez payer votre hébergement et votre nourriture. Cela reste des sommes dérisoires par rapport à ce que cela va vous rapporter et à l’expérience que vous voulez avoir.

  10. Être digital nomade,

    C’est-à-dire gagner l’argent sur son ordinateur, vous pouvez travailler à la maison ou faire du télétravail pour votre entreprise. Personnellement pendant longtemps, je tirais des revenus de mes sites internet (hors blog). Vous pouvez gagner de l’argent avec les paris sportifs, la bourse, les options binaires, le forex, etc. Il y a beaucoup d’options mais certaines comportent des risques et vous ne savez pas combien vous allez gagner à la fin du mois.

Travailler pendant votre séjour peut vous permettre d’espacer votre trip!

Voici 10 autres manières de voyager et travailler ou métier ou l on voyage

Les emplois que je propose peuvent vous permettre de voyager plusieurs années sans économie.

Ce sont des emplois d’autres voyageurs rencontrés pendant mes aventures et des métiers qui font voyager si vous le désirez :

  1. Être guide, cuisinier, conducteur ou traducteur :

    La randonnée est une activité très prisée, des agences peuvent vous embaucher pour être guide pour des randonnées de plusieurs jours. J’avais rencontré une Argentine qui était payée pour faire la traduction du guide espagnol en anglais pendant une randonnée de plusieurs jours. Il faut seulement que vous trouviez les endroits où ils ont besoin de guide français par exemple dans l’Himalaya, surtout au niveau des endroits à haute altitude. Voici la photo de Huaraz au Pérou.rando peru

  2. Être artiste de rue :

    Lors de mon séjour en Nouvelle-Zélande, j’ai rencontré un musicien japonais qui était dans mon auberge. Son boulot était de chanter et de faire de la guitare dans la rue. Pour vous dire franchement, il avait l’air de gagner plutôt bien. Vous pouvez être dessinateur, performeur de rue, etc.. En Amérique latine, il y a beaucoup de jongleurs, artistes sur la route pour divertir les voitures, je l’ai vu dans de nombreux endroits.

  3. Vendre ses propres création :

    Vous pouvez vendre vos bracelets, vos bijoux, vos propres créations, si elle apporte une valeur aux gens. En Amérique latine, il y a de nombreux Argentins qui vendent leurs propres produits. Cela peut être un bijou, du pliage d’une canette, tout est possible. J’ai rencontré pas mal de personnes qui vendaient de la nourriture pour gagner un peu de fin de mois.

  4. Être un danseur exotique, hôte (ou hôtesse) au Japon ou autres pays.

    Dans certains pays exotiques comme le Japon, ce qui est différent se paie et plaît. J’ai rencontré une personne d’origine africaine qui était danseur pour une boîte de nuit en Chine, il faisait 2 mètres. Au Japon, si vous parlez le japonais, vous pouvez offrir votre compagnie à des Japonaises contre une rémunération (il n’y a pas de sexe), il paie pour votre attention et votre affection (il faut savoir s’y prendre).danse colombie

  5. Être un distributeur de flyers, rabatteur dans l’événementiel

    Pour les restaurants et pour les boîtes de nuit ou autres magasins, ils sont payés à la commission du nombre de clients qui emmènent à l’endroit voulu. À Tokyo, il y a que des personnes d’origines africaines qui vous rabattent pour aller dans les bars. Par exemple, en Thaïlande, il y a souvent des jolies étrangères devant le restaurant pour vous présenter la carte. Récemment, j’ai vu plusieurs annonces sur des recruteurs.

  6. Pour les filles, Être une organisatrice de pubcrawl

    Vous pouvez être payé pour boire. Dans certaines villes en Asie et pas seulement, il paie des jolies filles pour être présente dans un bar pour attirer les clients non locaux (surtout dans les îles). À Barcelone, j’ai rencontré une fille qui est venu pendant deux ans pour organiser les pubcrawl pendant l’été. Un pubcrawl c’est la tournée des bars où les gens finissent généralement très bourrés. De même pour Phuket, il y a de nombreux bars qui recherchent des travailleurs, le job se fait souvent à commission pour le salaire.tequila mexico

  7. Être conducteur de Uber, Bolt, Taxify ou Cabify

    Beaucoup d’opportunités sont apparus avec internet mais d’autres sont apparus avec les applications téléphoniques. Imaginez-vous acheter une voiture et avoir les pré-requis pour être conducteur! C’est parti, vous êtes au nouveau millénaire.

  8. Faire du porte-à-porte,

    Ce sont des métiers plutôt basés sur la commission à la vente, vendeur de produits exotiques, tableaux, etc. Vous pouvez même créer votre propre produit pour le vendre vous-même.

  9. Être DJ ou musicien, un métier où il faut faire sa place

    En Asie plus particulièrement, cela marche bien quand on est Français ou différent. J’ai rencontré un Américain en Chine qui était DJ depuis peu de temps, il a été intronisé par un de ses amis. C’est un métier qui marche bien de bouche à oreille. Il y a certains musiciens qui ne réussissent pas dans leur pays mais sont connus en Asie.voyageur valparaiso

  10. Proposer vos services dans les auberges,

    J’ai rencontré une fille qui était coiffeuse, elle ne finançait pas ces voyages comme ça mais ça lui faisait un peu d’aide pendant son volontariat. Cela peut-être coiffeur, masseur, esthéticienne, etc. Proposez de préparer la nourriture pour un groupe, par exemple  : faire une barbecue et prendre une commission. cela revient beaucoup moins cher de faire un barbecue à plusieurs.

Pour certains emplois à l’étranger; il faut être inventif et oser. Il y a beaucoup plus de possibilités que ce que vous pensez! Moi-même, je n’aurais jamais pensé pouvoir travailler sur internet mais 5 ans après j’ai vu que tout était possible.

Voici une sélection de métier où l’on voyage ou métier qui font voyager :

Si vous avez un métier qui permet de voyager, vous serez peut être intéressé par partir dans le plus de destinations possible au moindre coût.

  1. Être hôtesse de l’air,

    Lors de mon passage à Dubaï, j’ai rencontré beaucoup d’hôtesse de l’air chez Emirates. Vous allez beaucoup voyager mais pas pour très longtemps à chaque fois (une nuit ou une journée de libre maximum) mais c’est déjà ça et vous pouvez avoir des réductions lorsque vous prenez un vol d’avion. J’ai une amie personnel navigant de l’air et qui visite petit à petit toutes les villes américaines car elle a souvent la soirée voir la journée avant de repartir travailler. Elle a récemment changé d’emploi et elle va aller dans d’autres destinations pendent ses vols. Vous passez votre temps à bord pendant le vol mais pour certaines destinations, vous pouvez demander des congés pour y rester plus longtemps.

  2. Enseigner la langue anglais ou français ou autres :

    J’ai rencontré de très nombreux professeurs d’anglais à l’étranger et un peu moins de professeurs de français mais les opportunités sont là. Par exemple au Japon ou en Corée, il y a pas mal d’étudiants qui paient pour faire du soutien scolaire en français, ou anglais. Il y a aussi beaucoup d’écoles qui prennent des professeurs de français pour une année. Il vaut mieux avoir le diplôme approprié mais vous devez le passer et ça prend  plusieurs mois pour avoir le niveau TEFL ou autres.

  3. Être Moniteur de plongée :

    C’est pour moi, l’un des travails le plus adapté au voyageur à travers le monde. Vous pouvez faire votre diplôme de plongée en deux mois à trois mois (niveau dive master ou instructeur PADI) et vous pouvez trouver du travail facilement dans le monde entier pendant la haute saison de plongée. ça peut être moniteur de ski, ou viticulteur pour le vin. J’ai rencontré des viticulteurs qui passaient 6 mois dans l’hémisphère sud et 6 mois dans l’hémisphère nord. Si vous êtes bon en photo, vous pouvez faire des photos pendant les plongées, avoir une photo avec des raies mantas ou encore une pavé d’avion.

  4. Être fille au pair :

    L’un des meilleurs moyens pour gagner un petit salaire, augmenter ces compétences linguistiques et vivre partout dans le monde. S’occuper d’enfants dans une ville lointaine, être fille au pair peut être une expérience formidable, vous n’avez pas à chercher un emploi ni un logement, il existe aussi des groupes ou des sites internet spécialisés dans ce domaine.

  5. Être accompagnateur ou animateur de vacances,

    C’est un métier où vous accompagnez généralement des adolescents. Il y a de tous les âges. Vous pouvez trouver en France pour partir dans un autre pays si vous le souhaitez. Vous serez le chef d’une meute d’enfants, passez le BAFA.

  6. Ouvrir sa propre activité à l’étranger,

    J’ai rencontré des retraités qui pour s’occuper ont acheté un petit hôtel de plusieurs chambres sur la côte caraïbe pour y vivre leur retraite. Vous pouvez faire la même chose, il y a pas mal d’expatriés en Thaïlande, qui ouvre leur magasin pour offrir un service (vente de souvenirs, glace, vêtement, etc..).Il vaut mieux  avoir  compétences commercial.sac du guatemala

  7. Être professeur de danse ou de yoga, d’un art martial, etc. 

    Avoir une compétence spécifique d’un pays peut vous donner grandement à trouver du travail. Si vous maîtrisez ou avez un bon niveau à la salsa, le tango, vous pouvez donner des cours personnels sur place.

  8. Travailler pour une ONG (Organisation non gouvernementale), être interprète ou encore dans une ambassade.

    À l’international, il y a quelques d’emplois où on a besoin de parler le français ou la langue locale. J’avais au Guatemala rencontré une canadienne et une américaine qui travaillaient pour une ONG et la moitié de l’effectif était des étrangers qui ne parlaient pas l’espagnol.

  9. Être étudiant, faire votre service civique à l’international ou un service volontaire européen ou encore(S.V.E) ou un volontariat international entreprise (V.I.E),

    Lorsque l’on est étudiant et jeune, il y a beaucoup d’opportunités et d’aides pour aller dans un autre pays. Je pense notamment aux échanges Erasmus par exemple. Vous pouvez faire un stage en Europe ou dans un autre continent. Le service civique et volontaire européen sont dans des domaines assez variés mais attention c’est jusqu’à la veille des 26 ans ou à la veille des 29 ans pour un V.I.E.

  10. Travailler dans les métiers de la mer, être navigateur, personnel navigant dans des croisières, des catamarans et bateaux.

    J’ai rencontré des voyageurs qui travaillaient dans des croisières qui faisaient l’aller-retour entre la Colombie et le Panama en passant par les îles San Blas, l’un était capitaine du bateau, et l’autre l’aider.

    Vivre et bosser à bord d’une croisière, bateau ou autres, certaines croisières dans les caraïbes ou dans les pays nordiques ou même dans la méditerranée offrent de très bonne rémunérations.

croisiete belize

Rien n’arrive au hasard dans la vie. Il faut aussi souvent chercher l’information sur internet et se renseigner pour les métiers du voyage. C’est beaucoup plus simple lorsque l’on a l’habitude et que l’on a beaucoup voyagé.

Et encore plus de métier ou l’on voyage :

  • Photographe, faire de la photo, j’ai un ami qui fait des photos de mariages et ils voyagent tous les week-end à travers la France car il est recommandé par des amis à des amis. Vous pouvez aussi faire des vidéos avec votre drone pour le mariage si vous souhaitez avoir des compétences supplémentaires.
  • Influenceur sur les réseaux sociaux, instagrammeur,  : Si vous faites des jolies photos et avaient un bon compte instagram, vous pouvez faire payer les photos que vous faisiez et gagner votre tune en photo. Il y a des agences qui paient plusieurs semaines d’Euros pour des photos avec des comptes qui ont un bon taux d’engagement. Par contre, il faut avoir un bon niveau et de bonnes compétences des nouvelles technologies et essayer de voir ce qui marche ou pas.
  • Secteur de la vente, commercial secteur international, acheteur import export, ou travailler dans une entreprise international qui font de l’export où il y a souvent des missions de négociations avec des clients à l’étranger, vous êtes payé pour voyager et votre patronou chef paie votre logement et toutes vos dépenses (hotel, déplacement, nourriture, etc), cela peut être un bon moyen de voyager pour ceux qui ont moins le gout à voyager. Ce sont des métiers avec un salaire variable selon vos ventes avec un salaire fixe, il faut de bonne connaissance commercial.
  • Créateur de sites internet et spécialiste SEO (optimisation de moteur de recherche), c’est un métier où l’on dépend beaucoup de google mais cela rapporte des revenus passifs si vous y arrivez.
  • Archéologue, vous allez souvent des gens sites anciens ou avec une histoire, vous faites des nouvelles découvertes, vous vivez sur un site pendant au moins plusieurs mois. C’est un métier de passionné d’études et de recherches. Archéologue peut être un métier fascinant par contre il faut faire les études qui vont avec.

Il y a bien sur beaucoup d’autres métiers qui font voyager, ce n’est juste qu’une sélection. Dans cette liste, il y a beaucoup plus que 30 emplois différents :D.

16 réactions sur “ Métier ou l’on voyage ou métier qui font voyager ”

  1. Hypno 180 Réponse

    Merci beaucoup pour cet article très intéressant !!! J’aimerais faire du volontariat dans une école au Pérou en partageant ma passion de l’hypnose :). Un projet qui met du temps a se mettre en place mais qui en vaut la chandelle. Au plaisir de vous lire

  2. Jenny Réponse

    La liste est en effet longue, difficile de penser à tout ! J’ajouterais quand même à celle-ci les VIE (volontariat international en entreprise) , même si pourrait l’assimiler à ton point numéro 9 du dernier paragraphe 🙂

  3. Ophélie Réponse

    C’est dommage qu’il y ait autant de fautes d’orthographe, sinon c’est un article très intéressant. Il y a certaines options que je ne connaissais pas. (:
    Merci bien à toi !

    • Stefan Tanned Auteur ArticleRéponse

      Merci, je ne suis pas très doués pour les fautes et j’ai passé ça au correcteur :'(

  4. Vincent Réponse

    Salut!
    Il y a aussi tout ce qui est artiste freelance qui marche pas mal! Bon, cela peut rentrer dans la catégorie « digital nomade » qui est assez vaste!

  5. Méline Réponse

    J’ai ma cousine qui fait le tour du monde ! Elle a opté pour la solution du digital nomade et a priori, ça marche plutôt bien. Actuellement, elle est au Canada et cherche du boulot avant de reprendre la route.

  6. Louvial Réponse

    Intéressant cet article. Etre professeur de Yoga ou d’un art martial m’intéresse spécialement. Merci pour la grande liste, ça aide à penser et s’inspirer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *