Nomadisme et digitale nomade

N'hésitez pas à liker ma page facebook!

Je suis voyageur nomade depuis que j’ai fini l’université en 2009, je vais dans cet article vous parler de mon expérience à l’étranger et mon expérience en tant que digital nomad ou web entrepreneur.

 

Nomadisme : mon expérience et comment je suis devenu digitale nomade

Le nomadisme est un mode vie où l’on voyage tout le temps ou l’on se déplace à travers le monde.

Quoi de plus simple de parler de nomadisme et de digital nomade que de parler de mon propre parcours! Cela s’est fait par étape mais l’expérience est là.

 

Mon histoire nomade

  • Australie et Asie en 2009 – 2010

Après être diplômé d’un master, je suis parti 15 mois en Australie où j’ai travaillé et voyagé tout autour de l’Australie, ce fut ma première grosse expérience nomade.

J’ai pu travailler dans une dizaine d’emplois différents à travers l’Australie! Après l’Australie, j’ai découvert pour la première fois l’Asie pendant 4 mois qui sont mes racines, je précise.

Ce fut mon premier gros voyage de 19 mois.

Il me manque cette période où je voyageais et faisait des petits boulots!

 

  • Une dizaine de voyage de mois d’un mois à travers le monde en 3 ans en 2011

Après cette première expérience de voyage réussi, j’ai commencé ma carrière professionnelle en tant qu’ingénieur dans l’industrie.

J’ai profité chaque année de mes vacances pour voyager au moins 3 fois par an (Bali, Birmanie, Thaïlande, Brésil, Japon, Chine, Pérou, Bolivie et Europe)

C’est pendant cette période que j’ai commencé mon activité sur internet en tant qu’en web entrepreneur et que j’ai créé ce blog.

Au bout de 6 mois dans le web, j’ai eu quelques résultats dans le SEO (optimisation de moteur de recherche) avec une trentaine de sites et j’ai réussi à générer des revenus qui m’ont permis de libérer du temps à mon travail et je prenais un mois de congé sans solde par an.

Mon but était de partir pour un tour du monde pendant l’année de mes 30 ans.

 

koh tao Thailande

Une journée d’excursion entre 2 jours de travail.

 

  • Tour du monde de 2 ans en 2014 – 2015 – 2016

3 ans après mon retour d’Australie (Mai 2014), j’ai négocié une rupture conventionnelle avec l’entreprise où je travaillais que j’ai quitté en juillet 2014 et je suis parti en tour du monde en septembre 2014.

Mon projet était de travailler et voyager en même temps au final j’ai beaucoup plus voyagé que travailler car j’avais beaucoup accumulé d’économies pendant ces 3 ans de travail.

J’ai peut-être travaillé 5 heures par mois pendant 2 ans pour plusieurs centaines d’euros par mois.

Ce fut mon premier échec en tant que digital nomade.

 

Palawan El Nido

La connexion internet aux Philippines n’était pas très bonne

 

  • Retour d’un an à Paris pour trouver une activité digitale et nomade en juillet 2016

La raison pour laquelle je n’ai pas travaillé pendant mon tour du monde était que mon activité SEO n’était pas une stratégie sur le long terme.

J’ai décidé pendant cette année à Paris de me lancer sur la création de sites internet et monétiser le trafic de ces sites par la publicité et par les régies d’affiliation.

Cela a mis un peu plus d’un an avant de bien tourner avec un démarrage assez difficile mais grâce à ma rupture conventionnelle j’ai pu bénéficier des aides à retour à l’emploi pendant ces moments difficiles mais cela faisait partie de mon plan lorsque j’ai quitté mon travail en 2014 : développer une activité sur internet pérenne (moyen terme 3 – 5 ans) après mon retour de voyage.

Pendant cette période, je n’ai voyagé que 2 mois.

Mon bureau pour l’après-midi!

 

  • Digital nomad depuis fin 2017

Depuis début 2018, je suis digitale nomade à pleins temps à l’étranger. Je viens de passer 3 mois en Asie puis je pars le reste du temps en Europe et notamment dans les pays de l’Est, j’ai récemment écrit un article sur les pays baltes.

Dans mon temps libre, je visite les villes où je suis, j’apprends le russe et je fais du sport, c’est un emploi du temps assez chargé.

 

J’ai plus profiter des couchers de soleil qu’autres choses après la journée de travail

 

Voici mes 5 ans de voyages et presque 9 ans en intermittence de nomadisme résumé.

 

Ce qu’il faut retenir sur mon nomadisme :

Mon projet “digital nomade” s’est dessiné avec le temps et ne s’est pas fait du jour au lendemain, donc prenez le temps de réfléchir et changer petit à petit.

J’ai pris beaucoup de temps pour préparer mon projet sauf si vous sortez du lot, peaufiner avant de vous lancer. Si vous n’arrivez pas le faire pendant votre temps libre le week-end par exemple alors le faire à pleins temps est encore plus difficile.

Je me suis lancé dans mon aventure digitale un peu par hasard et j’ai profité des effets du moment pour réussir mes projets, il faut prendre le wagon lorsqu’il est à quai, il faut donc saisir sa chance lorsque c’est possible.

L’offre et la demande, si vous pouvez satisfaire un besoin au bon moment, vous avez tout compris de l’internet mais cela évolue vite. Il y a de nombreux métiers qui vous permettent de sauter des étapes, et devenir digitale nomade rapidement, ne les manquer pas!

Il faut être polyvalent et avoir plusieurs cordes à son arc. Beaucoup ont vu leurs activités coulées car il n’avait pas assez de clients, il faut diversifier et avoir plusieurs casquettes.

Ayez plusieurs alternatives, beaucoup de blogueurs semi-pro font aussi de la rédaction web ou encore du community management ou web designer, etc.

Faite du passif, ce que j’attends par là est qu’une fois votre activité terminée vous tirez des revenus passifs, par exemple si vous écrivez un e-book, une fois le travail terminé, les ventes sont automatiques cela dépend de votre marketing bien sur.

Repartez d’un meilleur pied après un échec et apprenez de vos erreurs.

 

D’autres conseils complémentaires sur le métier digital nomad

Soignez votre vie digitale sur internet, je vous conseille de bien vous entourer, prendre contact avec des personnes qui travaillent dans le même domaine et avec qui vous pouvez échanger des idées, parler de vos différents projets. Dans le monde de l’internet, il y a de l’argent partout.

Ayez un mentor qui a eu une vue sur vos projets et qui pourra vous conseiller au besoin. C’est quelqu’un qui a un peu plus d’expérience que vous.

S’informer et vielle technologique, il suffit d’un changement d’algorithmes google pour casser vos projets et d’un outil logiciel pour vous faciliter la vie. L’information sur internet, c’est la vie.

Soit curieux et améliore, regarde ce que fait la concurrence et étudie ce qu’il ou elle fait et ce que tu peux améliorer.

Participez à des groupes de travail, à des rassemblements networking pour vous faire un réseau ou vous faire connaitre.

Soyez actif, on ne peut pas être à 100% à chaque fois mais lorsque l’on a un projet au bout, la motivation est présente si vous allez dans tous les sens vous allez plus perdre votre énergie.

Savez où vous allez, c’est plus facile de dire que de le faire mais si vous tergiversez en chemin, vous pouvez toujours corriger le tir ou faire des corrections, cela ne peut pas être bon d’un coup.

Gardez les pieds sur terre, la vie de digital nomade est fait de bas et de haut, vous aurez peut être 6 mois de haut et en pleine gloire, tout va s’écrouler! Tout n’est pas toujours simple et restez vous même, ça ne peut pas toujours marché indéfiniment surtout le monde du web.

C’est pour cette raison qu’il faut se renouveler et/ou avoir des réserves que ce soit au niveau des projets/ de l’argent ou encore de votre temps.

Soit patients, les résultats font arriver si tu fais du travail de qualité.

Pense différemment, peut être que le nomadisme n’est pas fait pour toi mais peut être que travailler à domicile peut être un bon début, pense à faire du télétravail, cela peut être une bonne première solution pour ensuite voler de tes propres ailes.

Ayez des compétences recherchées pour le travail free-lance. Si c’est la liberté géographique que vous recherchez alors monter en compétences.

 

Mon bureau en Lituanie

 

Maintenant, on fait quoi?

Avec tous ces critères, tu es encore prêt à te défoncer, tu veux toujours devenir digital nomade ou travailleur nomade ?

Il faut d’abord définir ton type de travailleur nomade :

  • travail à distance avec un emploi à distance pour une entreprise déjà définie, je connais quelqu’un qui était payé pour faire de la modération sur internet sur certains créneaux horaires. Il a fait ça pendant plusieurs années. Pendant son temps libre, il avait d’autres projets différents à côté.
  • travail en freelance pour une entreprise avec des projets ciblés, tu peux soi te faire un porte-feuille client avant de partir ou aller sur les plateformes de free lance pour proposer tes services.
  • travail de création pour toi-même, tu peux faire des e-books, des formations, créer de la valeur ajoutée, vendre ton expérience et ton savoir, etc.
  • travailleur de saison, par exemple, moniteur de ski ou encore instructeur de plongée.
  • travail temporaire, tu fais ça quelques années pour assouvir ta quête de voyage et tu es prêt à travailler n’importe où?

 

La plupart des digitales nomades travaillent plus qu’ils ne voyagent donc oubliez les idées reçues de la vie facile.

 

Je développerai d’autres notions dans un autre article.

 

Le métier de digital nomade ou travailleur nomade est en évolution constante et il faut s’adapter au marché. Les métiers d’avenir aujourd’hui ne seront pas ceux de demain!

 

Et vous? Etes-vous digital nomade? Depuis combien de temps pratiquer vous le nomadisme?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *